C’est la faute  Voltaire

samedi 26 juillet 2008

On vous en avait parlé, la plupart des favoris a chuté au moins une fois depuis le début du Tour (Cadel Evans et le sac dans les rayons, Alejandro Valverde, Damiano Cunego, Florent Brard...). Eh bien après Menchov et son attaque auto-avortée, c’est au tour de Bernhard Kohl de nous faire marrer. Lui, il n’a même pas attendu le début du contre-la-montre, puisqu’il s’est cassé la gueule du podium avant même le départ. A la place de Sastre, je me méfierais en montant les marches ce soir en rentrant  l’hôtel.



Toutes les brèves du site

vendredi 17 juillet 2009

Oubliez moi

8
jeudi 16 juillet 2009

C’est vache !

8
jeudi 16 juillet 2009

Eric Boyer en a gros sur la patate...

8
mardi 7 juillet 2009

Serial Killer

8
mardi 7 juillet 2009

Mauvaise habitude

8
mardi 7 juillet 2009

Anecdotique

8
lundi 29 juin 2009

L’art de peser ses mots

8
samedi 26 juillet 2008

Leçon de choses

8
samedi 26 juillet 2008

C’est perdu !

8
samedi 26 juillet 2008

La magie de l’hypertexte (2)

1